AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Guide d'achat.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
VDR
Administrateur
Administrateur
avatar

Messages : 6744
Date d'inscription : 15/10/2007
Age : 39
Localisation : Lorrifornia

MessageSujet: Guide d'achat.   Lun 5 Mai 2008 - 21:34

Afin de répondre à la demande croissante de conseils et parce que notre forum se doit de le compter parmi ses sujets, je me lance, non sans quelques apréhensions (hmmm... vais-je bien faire?) dans la rédaction non définitive du fameux guide d'achat des Karmann Ghia type 14 et 34.

Ce forum est pour le moment vérouillé car cela demande du temps et de la réflexion. Vous pourrez bien évidemment le compléter par la suite, et d'ailleurs cela vous est même suggéré!

Il sera découpé en plusieurs parties :

-les généralités, applicables à tout achat de véhicules d'occasion (un petit rappel ne peut pas faire de mal...), et celles applicables aux véhicules dits de "collection".

-Le poste "carrosserie" et "châssis",

-le poste "mécanique", moteur et trains roulants,

-le poste "intérieur", sellerie et accessoires,

-les "équipements", jantes et autres options,

-Les millésimes.

-La côte officieuse, basée sur les observations de nos membres, des annonces et des réalités!

Allez, c'est parti!

_________________
HAPPINESS IS A VW KARMANN GHIA... AND A 912... AND A KARMANN GHIA!!!


Dernière édition par VDR le Mar 14 Sep 2010 - 20:23, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forumkarmannghia.forum-actif.net/presentation-des-membres-f1/vdr-t15.htm http://forumkarmannghia.forum-actif.net
VDR
Administrateur
Administrateur
avatar

Messages : 6744
Date d'inscription : 15/10/2007
Age : 39
Localisation : Lorrifornia

MessageSujet: Re: Guide d'achat.   Mar 6 Mai 2008 - 19:29

Les généralités :

Alors bien évidemment la majorité d'entre nous est coutumière de ce "sport" qu'est l'achat d'une voiture d'occasion.

N'empêche que si je demande à dix d'entre vous de me citer l'ensemble des papiers dont le vendeur et vous avez besoin pour effectuer la transaction, je ne suis pas certain d'obtenir un 10/10... (je suis déjà loin, très loin! )... Alors pour se rafraîchir la mémoire :

NOTA : cette partie est valable pour les transactions en France! Nos amis européens pourront compléter cette partie pour ce qui concerne leur pays, envoyez moi un MP!

- Pour la transaction :

- La carte grise barrée, portant la mention "vendu le..." ("ou cédé le..." dans le cas d'un don ou d'un échange), signée par le vendeur et datée (avec l'heure pour les radars ). Sur les CG ancienne génération, le coin supérieur droit doit être découpé. Sur les nouvelles CG, il y a un un coupon à détacher que vous pouvez transmettre à la préfecture.

- Le certificat de situation, ou "certificat de non gage", fourni par le vendeur. Il atteste que le véhicule n'est pas gagé ou soumis à des amendes impayées. Si c'est le cas, impossible d'établir une nouvelle CG à votre nom. Il doit dater de moins de trois mois.
Vous pouvez également l'obtenir auprès de la préfecture, dans le cas où le vendeur ne peut le présenter (méfiance...). Il est également possible de faire une demande par internet. A noter qu'il n'est plus nécessaire si le véhicule ne change pas de département, et devrait bientôt ne plus être nécessaire du tout! Tant que ceci n'est pas officiel, demandez-le!

- Le certificat de cession, en trois exemplaires remplis, datés et signés.
Pensez à vérifier la concordance des signatures entre la CG barrée, le présent certificat et la carte d'indentité. Vous pouvez l'imprimer en ligne :

http://www.webcarcenter.fr/conseils/cession.pdf

- Le contrôle technique, de moins de 6 mois. Les pièces à fournir sont : le récépissé de passage dans le centre, le macaron collé sur le pare-brise, le procès-verbal (vérifiez bien les défauts indiqués).

- Le double des clés!

- Eventuellement un reçu signé du vendeur, précisant le lieu et la date de la transaction, l'identification du véhicule (CG), le kilométrage et le prix de vente.

- Pour l'immatriculation :

- Elle doit se faire dans les 15 jours suivant la date d'achat. Sinon le véhicule n'as plus le droit de rouler tant que l'immatriculation n'as pas été faite.

Vous devez vous munir des pièces citées plus haut, ainsi que de votre carte d'identité valable (vérifiez bien, c'est un piège classique!), d'une demande d'immatriculation (que vous aurez pris soin de remplir auparavant, cela évite d'agacer le fonctionnaire qui vous fait face, expérience vecue, vous vous doutez bien!), et d'un justificatif de domicile (quintance de loyer, EDF, téléphone etc...).

Voilà pour les généralités applicables à tout véhicule. Qu'en est-il pour nos anciennes?

En plus des vérifications décrites dans les châpitres suivants, il est utile de connaître certaines règles et astuces :

1- Préférez un état à un modèle précis.

Si pour le même prix, vous avez le choix entre un 57 à restaurer et un 69 refait à neuf (au hasard), préférez le 69. Sauf si vous cherchez un modèle précis, ou que vous souhaitez vous lancer dans l'aventure de la restauration.

Une restauration dans les règles de l'art est coûteuse en argent et en temps, à moins d'être du métier ou d'avoir de bons plans, alors si votre désir est de rouler le plus vite possible dans votre KG, investissez plus dès le départ vous ne le regretterez que rarement.

2- Privilègiez toujours un exemplaire complet.

Si mécaniquement la plupart des pièces moteur sont facilement dénichables, merci la Cox (bien que certaines pour les pieds moulés se font rares), il n'en est pas de même pour la carrosserie, les pare-chocs, les joints, les pièces intérieures etc... Bref tout ce qui fait qu'un KG est un KG! Là encore, une pièce manquante pourra vous coûter cher, pensez-y.

Exemplaire complet signifie également "matching numbers", c'est à dire caisse, châssis, moteur et boite d'origine (dans le cas d'une recherche d'un véhicule strictement conforme à sa sortie d'usine). C'est plus important qu'il n'y paraît car cela stabilise sa valeur sur le marché.

Mais le milieu VW permet beaucoup de fantaisies et de transformations. Si vous trouvez un KG "kipousse" muni d'un 2.2L et 48 IDA, en parfait état, et dans vos prix, foncez bien sûr!

Le tout est d'avoir une idée précise de ce que l'on recherche.

3 - Prendre son temps et bien définir ses critères.

L'achat d'un véhicule de collection est autant un acte passionné que raisonné. Il convient de se faire plaisir, mais surtout de faire en sorte que le rêve ne tourne pas au cauchemar.

Si vous êtes novice, les pièges à éviter sont nombreux. Autos bidouillées et maquillées, accessoires de mauvaise qualité, rouille, rouille et encore rouille, autant de postes à bien apréhender. La mondialisation des échanges, si elle élargit l'offre, tire aussi les prix vers le haut. Avantage : les beaux exemplaires tirent leur épingle du jeu, justifiant et amortissant les coûts de restauration. Revers de la médaille, des petits malins en profitent pour transformer leurs citrouilles en carrosses (de mastic). Soyez donc vigilents!

Etablissez une liste de ce que vous savez faire (électricité par exemple), et de ce que vous pouvez financer. Faites de même avec ce que vous n'êtes pas en mesure d'assumer. Cette simple démarche élimine déjà un petit nombre de candidates. Respectez ces critères, tout en étant "cool" : il ne faut pas passer à côté d'une belle opportunité simplement parce qu'elle ne correspond pas à 100% à vos choix, il y aura toujours d'autres passionnés prêts à vous aider. Néanmoins restez aussi objectif que possible.

Quoiqu'il en soit, ne vous méprenez pas! Les bonnes affaires existent et le bonheur est encore accessible! Apprenez les millesimes et les spécificités, affinez vos connaissances, dévorez les sites et forums VW (extrêmement nombreux), rencontrez des propriétaires, faites vous proposer un tour en passager (et qui sait peut-être en conducteur!), renseignez vous partout où un KG pointe le bout de son pare-choc. Une fois toute cette "culture" assimilée vous saurez vers quelle occasion vous orienter, celle qui remplit au plus votre cahier des charges.

En revanche, si vous vous trouvez devant le KG de vos rêves, n'hésitez pas et soyez réactifs!

4 - Restaurée ou pas?

Pour deux mêmes modèles dans des états similaires, un véhicule jamais restauré vaudra toujours plus cher que celui passé chez un carrossier, aussi expert soit-il. Il présentera aussi un intérêt historique supplémentaire.

Il convient ici de bien définir le terme "restauré", trop souvent confondu (volontairement...) avec "réfection". Une restauration doit être justifiée par le biais d'un dossier de factures, de photos "avant-après", voir par une expertise. Les éléments d'usure et de sécurité (surtout!) doivent être en très bon état d'origine ou changés par des neufs de qualité similaire. Les joints seront parfaits, les chromes profonds. La sellerie sans accroc et l'assise ferme. Le moteur tournera rond. Et tant de choses qui seront développées dans les chapitres suivants. C'est à ces conditions, et seulement à ces conditions, que l'on peut parler de restauration.

Vous pouvez également tomber sur une auto restaurée il y a quelques années : l'usure aura fait son oeuvre, cependant l'état général attestera de la qualité de l'intervention. Le prix sera en conséquence plus "doux".

Si un KG soit disant restauré ne présente pas ces critères et ne peut justifier son prix, passez votre chemin, les bonnes affaires sont ailleurs.

Quant à acheter un modèle à restaurer, voire une épave, vous voilà prévenu : patience, compétences, budget. Mais ce n'est pas impossible, et cela peut-être une formidable aventure, la preuve par les membres de ce forum passés par là! C'est aussi un défi en soit, pour amateurs only!

5 - Carte grise normale ou collection?

La réglementation a enfin évolué vers un adoucissement des conditions d'utilisation d'une auto avec une carte grise collection. Désormais, plus de restrictions de département, vous pouvez circuler librement dans tout l'Hexagone. Vous devrez en revanche soumettre votre auto à un contrôle technique tous les cinq ans.

6 - L'essai

Vous voilà devant votre promise, vient le moment de l'essai.

Premier point : gardez la tête froide et restez objectif. Comment ça facile? Allez, qui ne s'est pas emballé à la vue d'un KG? Hmm, personne... L'idéal est toujours de se faire acompagner par un ami passionné, compétent et surtout objectif, qui saura vous conseiller et vous éviter une sacrée déconvenue!

Deuxième point : faites le tour de la voiture, extérieur et intérieur, moteur, châssis, coffre etc... en suivant les conseils de ce guide. Décelez les bosses, l'alignement des ouvrants, les traces de peinture récente. Respirez à l'intérieur, une ancienne doit aux rembourrages d'époque une odeur très particulière : si cela sent le moisi et l'humidité, tirez-en les conséquences.

Troisième point : vérifiez les papiers, les numéros et leur concordance. Détaillez l'éventuel dossier de restauration et les factures, si vous le pouvez vérifiez bien leur exactitude avec ce que vous voyez dans le KG (les équipements etc...), car si vous êtes novice rien ne ressemble plus à une pièce qu'une autre pièce. Il faut bien sûr que le CT soit à jour, ou qu'un passage ultérieur ne soumette pas le véhicule à une contre visite. N'achetez jamais un KG sans CT si vous souhaitez rouler de suite.

Quatrième point : la prise en main. Laissez le vendeur conduire en premier, sa conduite peut en dire long sur la manière dont la voiture a été traitée.
Prenez ensuite le volant. Voiture ancienne oblige, revoyez vos habitudes! C'est un peu flou (mais pas imprécis), bruyant (mais pas assourdissant), les commandes ont un peu de jeu (mais tout passe bien), bref cela sent la bonne ancienne! Ces quelques défauts pourront être corrigés ultérieurement. Dans le cas contraire, essayez de savoir pourquoi : entretien négligé, usure avancée, voiture à bout de souffle... Et redoublez de vigilance.

L'achat d'un véhicule de collection, et à forciori d'un Karmann Ghia, est pour beaucoup la concrétisation d'un rêve. Votre auto nécessitera un entretien suivi et devra faire l'objet de soins attentifs.

Qu'importe que votre modèle soit un Low Light de 56 ou un récent 74, le plaisir est ailleurs. Une philosophie, une façon toute particulière d'aborder la conduite, une ambiance, un brin de nostalgie aussi!

Et lorsqu'enfin vous vous assierez dans votre belle, vous vous direz : "comment ai-je pu attendre si longtemps?"

_________________
HAPPINESS IS A VW KARMANN GHIA... AND A 912... AND A KARMANN GHIA!!!


Dernière édition par VDR le Dim 19 Juin 2011 - 12:13, édité 34 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forumkarmannghia.forum-actif.net/presentation-des-membres-f1/vdr-t15.htm http://forumkarmannghia.forum-actif.net
VDR
Administrateur
Administrateur
avatar

Messages : 6744
Date d'inscription : 15/10/2007
Age : 39
Localisation : Lorrifornia

MessageSujet: Re: Guide d'achat.   Mar 6 Mai 2008 - 19:30

La carrosserie :

En premier lieu, dites vous bien que même une inspection poussée à l'extrême ne vous assurera pas à 100% le bon état d'un KG!

Seul un décoquage et un décapage révèleront les dessous de votre belle.

MUNISSEZ-VOUS TOUJOURS D'UN AIMANT. S'IL NE COLLE PAS A LA CARROSSERIE, C'EST QU'IL N'Y A PLUS DE TÔLE EN DESSOUS DE LA PEINTURE.

L'idéal est de disposer d'un pont ou d'une fosse (pas simple...), mais dans tous les cas de figure, soyez respectueux des consignes de sécurité (évitez de lever la voiture au cric et de passer en dessous!).


En matière de carrosserie, c'est bien "simple", les endroits à inspecter sont : TOUS!

Eh oui, les Karmann Ghia sont fragiles, extrêmement sensibles à la rouille, et ne supportent pas un stockage approximatif dans des endroits humides. Faute, dit-on, à une qualité de tôle moyenne, du moins pour les premiers millésimes. En effet, la carrosserie Karmann s'approvisionnait dans les pays de l'ex bloc soviétique, ce fait du à la pénurie de matières premières durant les années qui suivirent la deuxième guerre mondiale.

Helas! Un KG dévoré par la rouille sera non seulement difficile à restaurer, du fait de la rareté de certaines pièces, mais aussi coûteux à l'arrivé. Certes, on ne se lance pas dans un tel projet avec l'espérance d'une quelconque rentabilité, mais il n'est pas question d'y laisser ses économies non plus!

Premier conseil donc : trouvez un exemplaire le plus sain possible en carrosserie.

Deuxième conseil : équipez-vous! Une lampe de poche pour les dessous, un aimant pour détecter la présence de tôle sous la peinture, un mirroir pour voir les parties innaccessibles à l'oeil, une combinaison pour vous coucher sur le sol sans vous salir.

Inspectez d'abord la carrosserie dans son ensemble comme dit dans le premier chapitre. Puis entrez dans le vif su sujet :

- Le nez : de par sa forme, il est en première ligne avec son compère le pare choc pour ce qui concerne les accidents. Les réparations sont monnaie courante, le tout est de détecter toute trace suspecte de mauvais travail. Vérifiez l'arrête médiane courante sur la carrosserie, sa régularité, son alignement, devant et derrière dans le coffre. Ouvrez le coffre, vérifiez sa facilité d'actionnement, les déformations dues aux chargements trop volumineux. Enlevez la roue de secours et profitez-en pour regarder le fond de jupe : blaxon, peinture cloquée, trous... prenez tout cela en considération. Des traces de peinture de couleur différente vous mettra la puce à l'oreille, de même que des joints peints dans la teinte de la carrosserie, cela trahit une réfection faite à la va-vite et négligée. Tirez-en les conséquences pour les autres postes!

Tant que le coffre est ouvert, faites-en le tour. Présence de la plaque constructeur, du numéro de série frappé sur la contre aile gauche ou droite, joints, dessous du capot, état du faisceau électrique, chocs ou déformations.

Tout se passe bien? On continue!

Baissez vous et inspectez les dessous de la partie avant, devant les roues. Son état en dira davantage sur son passé, c'est un endroit qui subit les outrages de la route et du temps, et on trouve quelquefois des traces de réparations plus ou moins grossières, révélées par des cordons de soudures plus ou moins meulés... Attention, méfiance, car on ne sait pas ce qui peut de trouver en dessous : mastic, brasure, tôles d'origine rouillées (la pièce de réparation est soudée dessus, imaginez le massacre...).

Tant qu'à faire, continuez sur les passages de roues (tournez le volant pour vous en faciliter l'accès). Bienvenue au royaume du "tout et n'importe quoi"! Vous pouvez bien sûr trouver des passages sains et d'origine (chanceux), souvent vous en trouverez au mieux "protégés" avec une couche d'antigravillons. Pas de panique, le tout est de savoir quel produit a été utilisé, notament le fameux Blackson qui alimente les débats. Certains le préconisent, d'autres non. Il aurait la facheuse tendence à absorber l'humidité et à la capturer, avec pour conséquence un pourissement lent mais certain des parties qu'il est censé protéger... Une couche uniforme et sèche est rassurante, car il existe sur le marché d'autres produits efficaces, une couche humide qui se décolle par endroit est synonyme de catastrophe la plupart du temps... Soyez vigilents!

Continuez à inspecter les dessous au fur et à mesure que vous progressez vers l'arrière du véhicule. Observez les bas de caisses, il sont composés de trois parties aux joints bien distincs. Si ce n'est pas le cas, cette partie a été retouchée ou transformée, pour quelle raison? Méfiance donc. Jetez un long coup d'oeil sur les planchers, aux niveaux des jonctions avec la carrosserie, sous le pédalier, sous la poutre centrale : y-a t'il des chocs, des bosses de la rouille de surface ou perforante, ou au contraire est-ce que tout cela est noyé sous une épaisse couche noire "d'insonorisant"? Soyez particulièrement vigilant au niveau des barres de torsion arrière, c'est un nid à rouille bien dévasté parfois...

Continuez sur les passages de roue arrières, logés à la même enseigne que ceux de devant : c'est parfois un champs de bataille, un massacre, ou dans le même registre une succession de "réparations" à coup de mastic et de tôle rivetées (voir pire).

Finissez votre inspection des dessous avec les bas d'ailes arrières et la jupe, une des parties noires du KG. Mêmes remarques que plus haut, mêmes conséquences!

Enchaînez sur les flancs : alignement des ouvrants, bosses, traces diverses, cloques (=rouille à coup sûr), raccords de peinture. Observez les baguettes latérales : s'il n'y en a pas, demandez au vendeur la raison de leur absence...

Pour les dessus, vérifiez l'état des joints, craquements, traces de peinture (=auto repeinte sans soin et sans restauration digne de ce nom), rouille en dessous, ainsi que toutes les opérations faites pour les flancs.

Ouvrez portes et capots, inspectez les joints, serrures, bas et seuils de portes, sous-faces et retours de tôle de capots. Un classique sur les KG : les charnières fatiguées et le mauvais réglage (fastidieux certes...) font que les portes (lourdes) s'affaissent sur les modèles fatigués (même si cela arrive parfois sur des KG restaurés!).

Regardez le galbe des ailes, celles à l'arrière ont parfois été "tirées" pour faire passer des roues plus larges (=gros travail de carrosserie). A l'avant, un droppage excessif et mal réalisé fait frotter les roues dans les virages (l'inspection des dessous vous l'aura peut-être déjà révélé) et peut déformer le passage de roue et la joue d'aile (cas extrême mais déjà vu).

Les dessus des ailes on un pli bien net, une "ligne de force" caractéristique, son absence est rare mais possible, auquel cas vous saurez que l'auto est massacrée...

Inspectez les phares, mieux si vous le pouvez faites-les démonter pour voir ce qu'il s'y cache, c'est un endroit sensible des KG et beaucoup ont été repris à ce niveau, le tout est de savoir comment.

Remarque similaire pour ce qui concerne les ouvertures et grilles de ventilation, de même que les tunnels d'amenée d'air à l'habitacle. C'est parfois difficile de se faire une simple idée visuelle, alors au moment du bilan global souvenez-vous que c'est un point noir de l'auto et que si son état vous jette un doute, ces parties ont peu de chances d'être saines.

Continuez en suivant la ceinture de caisse de l'auto. vérifiez l'état des joints pour toutes les vitres, s'il sont usés, craquelés, il y a peut-être eu infiltration d'eaux, donc rouille voir trou.

Passez à l'arrière et contrôlez le dessus des ailes : même chose que pour l'avant, vous devez voir un pli bien continu.

Sur le capot, il peut y avoir des bosses, dues souvent aux porte-bagages, certes joliement rétros, mais qui prennent appuis sur la tôle...

Terminez par le toit, observez particulièrement sa surface, les bosses (gros travail de carosserie!), si le bi-ton respecte le dessin d'origine : à l'arrière, il part des custodes et fini après chaque coin, contrairement à ce que croient certains, il ne forme pas une ligne continue.

Petite remarque sur les bosses : cela demande un long travail de carrosserie, surtout sur les KG faits de courbes. Un exemple connu dans le milieu VW : les flancs de COMBI sont rarement plats, c'est un travail de fou! D'ailleurs, d'origine ils ne l'étaient pas. Ceci pour illustrer qu'une petite bosse n'est pas forcément une "babiole"...

TO BE CONTINUED...

_________________
HAPPINESS IS A VW KARMANN GHIA... AND A 912... AND A KARMANN GHIA!!!


Dernière édition par VDR le Lun 20 Juin 2011 - 19:23, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forumkarmannghia.forum-actif.net/presentation-des-membres-f1/vdr-t15.htm http://forumkarmannghia.forum-actif.net
VDR
Administrateur
Administrateur
avatar

Messages : 6744
Date d'inscription : 15/10/2007
Age : 39
Localisation : Lorrifornia

MessageSujet: Re: Guide d'achat.   Mar 6 Mai 2008 - 19:30

La mécanique :

_________________
HAPPINESS IS A VW KARMANN GHIA... AND A 912... AND A KARMANN GHIA!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forumkarmannghia.forum-actif.net/presentation-des-membres-f1/vdr-t15.htm http://forumkarmannghia.forum-actif.net
VDR
Administrateur
Administrateur
avatar

Messages : 6744
Date d'inscription : 15/10/2007
Age : 39
Localisation : Lorrifornia

MessageSujet: Re: Guide d'achat.   Mar 6 Mai 2008 - 19:31

L'intérieur :

_________________
HAPPINESS IS A VW KARMANN GHIA... AND A 912... AND A KARMANN GHIA!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forumkarmannghia.forum-actif.net/presentation-des-membres-f1/vdr-t15.htm http://forumkarmannghia.forum-actif.net
VDR
Administrateur
Administrateur
avatar

Messages : 6744
Date d'inscription : 15/10/2007
Age : 39
Localisation : Lorrifornia

MessageSujet: Re: Guide d'achat.   Mar 6 Mai 2008 - 19:32

Les équipements :

_________________
HAPPINESS IS A VW KARMANN GHIA... AND A 912... AND A KARMANN GHIA!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forumkarmannghia.forum-actif.net/presentation-des-membres-f1/vdr-t15.htm http://forumkarmannghia.forum-actif.net
VDR
Administrateur
Administrateur
avatar

Messages : 6744
Date d'inscription : 15/10/2007
Age : 39
Localisation : Lorrifornia

MessageSujet: Re: Guide d'achat.   Mar 14 Sep 2010 - 15:17

Les millésimes :

En préambule, sachez qu'il existe plusieurs générations de Karmann Ghia type 14.

Les plus anciens KG, dit LOW LIGHT (ou LL) sont les plus recherchés, donc généralement les plus chers.

La génération suivante n'a pas de nom défini, on pourrait dire HIGH LIGHT dans la mesure ou les feux avant sont placés plus haut pour cause de règlementation. Ce sera la ligne "définitive" du KG type 14 jusqu'à la fin de sa production. Néanmoins, tout au long de sa carrière, elle connaitra elle aussi des évolutions, notamment les feux arrières qui changeront à 2 reprises.

Le meilleur des discours ne remplacera pas de bonnes photos explicatives, alors voici :

KG TYPE 14 "LOW LIGHT" : millésimes 55/56/57/58/59

Vue avant, remarquez la forme bombée de l'aile et le positionnement bas du phare ainsi que les ouïes d'aération du nez. Cette vue est intéressante car en arrière plan vous pouvez voir un KG "High Light" donc les phares sont positionnés plus haut, remarquez aussi la nouvelle grille d'ouïe d'aération.



Vue arrière avec ses petits feux caractéristiques, dits "catadioptres de vélo" :



A noter que la période Low Light connaitra aussi son lot d'évolution de détails comme les pare-chocs (les premiers modèles avait des pare-chocs en une seule partie), les clignotants, les intérieurs...

KG TYPE 14 "HIGH LIGHT" : millésimes 60->74

Vue avant, voyez comme la ligne change, les feux sont positionnés plus haut dans l'aile, qui du coup est adaptée et devient moins ronde, ceci est particulièrement visible au sommet. Les ouïes d'aération sont plus grandes, plus "triangulaires", et les deux lames sont remplacées par un bloc chromé à trois volets. Le passage de roue est aussi agrandi.



Vue arrière, les feux s'agrandissent et adoptent la forme dite "en amande". Remarquez au passage le pare-choc "Import" dit aussi "US", avec sa barre de renfort supérieure et ses butoirs plus hauts.



Un première évolution a lieu pour le millésime 67 (et les suivants) dont le châssis passe en 4 trous et pour le millésime 68 (et les suivant, bis) qui reçoit une trappe à essence sur le côté droit.





Une deuxième évolution notable est opérée pour les millésimes 70 et 71, les clignotants sont plus gros et rectangulaires et les feux arrières sont agrandis, positionnés plus haut et intègrent un feu de recul :





Troisième et dernière évolution pour les millésimes 72,73 et 74, le passage en pare-choc type "EURO" de section carrée, et les feux arrières sont encore plus grands :




_________________
HAPPINESS IS A VW KARMANN GHIA... AND A 912... AND A KARMANN GHIA!!!


Dernière édition par VDR le Lun 19 Mai 2014 - 11:22, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forumkarmannghia.forum-actif.net/presentation-des-membres-f1/vdr-t15.htm http://forumkarmannghia.forum-actif.net
VDR
Administrateur
Administrateur
avatar

Messages : 6744
Date d'inscription : 15/10/2007
Age : 39
Localisation : Lorrifornia

MessageSujet: Re: Guide d'achat.   Mar 14 Sep 2010 - 20:51

La côte :

Préambule : il est difficile d'établir une côte précise, exhaustive et mise à jour régulièrement. Le marché de l'automobile de collection est un des plus volatiles, soumis aux spéculateurs et aux crises, ainsi qu'aux phénomènes des modes. Cette côte se veut donc un indicateur de tendance des valeurs, mais absolument pas une référence absolue et inévitable.

Néanmoins, basée sur les observations de nos membres biens au fait de l'état du marché, elle peut servir à l'estimatif d'un budget d'achat. Comprenez par "estimatif" une échelle de valeur, pas un prix ferme et définitif.

N'oubliez pas que le milieu VW regroupe des tendances variées, et les équipements et transformations qui vont avec. Ne pouvant tout considérer, nous proposons une côte établie sur les modèles respectant les caractéristiques d'origine (sauf état C), non démontés/en cours de restauration. A chacun par la suite de prendre en compte les "plus" et les moins de chaque auto.

Le forum, ses administrateurs, ses modérateurs et ses membres ne seraient être tenus pour responsables en cas de litige entre tiers.

L'état :

Paramètre extrêmement important. Généralement, on distingue trois états pour une automobile.

ETAT A : voiture restaurée avec soin ou dans un état d'origine presque parfait. Elle est complète, prête à rouler, révisée, tous les papiers sont OK et le contrôle technique à jour. Le dossier de restauration propose factures et photos. Bref, plus qu'à démarrer et rouler sans se soucier.

ETAT B : voiture dans son jus d'origine, ou ayant connu une restauration qui commence à dater un peu. Elle présente bien, mais comporte quelques défauts : rouille non perforante ou quelques cloques ne nécessitant pas d'intervention urgente, peinture passée, intérieur patiné mais pas HS, moteur avec une bonne dose de kilomètres mais sain, quelques pièces manquantes, on sent la voiture qui a roulé, qui le peut encore mais qui nécessitera une restauration dans le futur. Là aussi, papiers et CT en règle!

ETAT C : voiture non roulante ou bien attaquée. Incomplète, éléments non d'origine ou ne correspondant pas au millésime (comme un 1600 cm3 sur un Low Light), rouille conséquente, perforante et structurelle, peinture HS, intérieur déchiré. Parfois, les papiers sont absents, tout comme le contrôle technique.

_________________
HAPPINESS IS A VW KARMANN GHIA... AND A 912... AND A KARMANN GHIA!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forumkarmannghia.forum-actif.net/presentation-des-membres-f1/vdr-t15.htm http://forumkarmannghia.forum-actif.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Guide d'achat.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Guide d'achat.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Guide d'achat.
» Redémarrage de mon guide d'achat sur les Porsche 993
» Guide d'achat 997 et PCM
» Guide d'achat VTT via VELO VERT
» Guide d'achat

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Karmann Ghia :: Petites annonces :: Guide d'achat-
Sauter vers: